Irak : à l’est de Mossoul, la vie après Daesh

En Irak, après deux ans et demie d’oppression jihadiste, les habitants de ce quartier à l’est de Mossoul commencent peu à peu à reprendre leur vie d’avant.

Libéré par les forces irakiennes, le marché a rouvert ses portes.

et, signe des temps, les femmes s’aventurent désormais hors de leur logement.

Si la sécurité reste une priorité absolue, nombreux sont les habitants à se plaindre du manque d’approvisionnement.

“Le plus important c’est la sécurité, dit cet habitant. Lorsque nous vivions avec Daesh c‘était la mort 24 heures sur 24. Il n’y avait pas de nourriture, pas d’eau. Si un enfant jouait, ils le tuait. Il n’y avait rien.”

#Reportage En ruine, le Musée de Mossoul est libéré https://t.co/9NhfpHVFmK pic.twitter.com/eCIY3Iv0Ad— Le Soir+ (@lesoirplus) 13 mars 2017

Mais il faudra du temps pour effacer tous les stigmates laissés tant par le groupe Etat islamique que par les combats de libération.

A Mossoul, une grande partie des infrastructures ont été détruites. Sans parler de ces milliers d’habitations qu’il va falloir reconstruire.

Avec Agences

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages