Hassan Iquioussen : les autorités privilégient la piste d'une fuite en Belgique

© FRANCOIS LO PRESTI / AFP

Le préfet des Hauts-de-France, Georges-François Leclerc, a affirmé mercredi que l'imam marocain Hassan Iquioussen, recherché depuis la validation mardi de son expulsion par le Conseil d'État , était susceptible d'avoir pris la fuite en Belgique. "Le scénario qui est aujourd'hui privilégié est une fuite en Belgique de Hassan Iquioussen", a déclaré le préfet lors d'une conférence de presse, qualifiant le prédicateur, mis en cause pour des propos jugés contraires aux valeurs de la République, de "délinquant" dès lors "qu'il s'est soustrait à un arrêt d'expulsion".

>> LIRE AUSSI - INFO EUROPE 1 - Iquioussen : le Maroc suspend le laissez-passer consulaire permettant son expulsion

Les deux scénarios étudiés par les autorités

"Il y a deux scénarios : ou bien Hassan Iquioussen, qui est sous le coup d'un arrêté exécutoire d'expulsion et d'une saisine de l'autorité judiciaire, est dans un pays étranger, auquel cas la coopération internationale se fera; ou bien s'il est sur le territoire français et est interpellé, il sera immédiatement placé en rétention administrative", a-t-il expliqué. Le préfet a précisé avoir "saisi le parquet du tribunal de Valenciennes" mardi soir, après que deux "visites domiciliaires" organisées à Lourches, où réside l'imam, se sont "révélées infructueuses".

Un des fils du prédicateur avait affirmé mardi soir aux journalistes sur place que son père n'était pas présent à cette adresse et que lui-même ignorait où il se trouvait.  Le domicile de Hassan Iqu...


Lire la suite sur Europe1