Les iPhone de dizaines de journalistes d'Al Jazeera piratés

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
Basée au Qatar, Al Jazeera a longtemps été une épine dans le flanc de de nombreux régimes autocratiques de la région. (Illustration)
Basée au Qatar, Al Jazeera a longtemps été une épine dans le flanc de de nombreux régimes autocratiques de la région. (Illustration)

D'après les chercheurs du Citizen Lab de l'université de Toronto, l'attaque a probablement été commanditée par l'Arabie saoudite et les Émirats arabes unis. Dans leur rapport, ils annoncent avoir découvert une campagne d'espionnage majeure contre Al Jazeera, l'une des principales organisations médiatiques au monde, raconte The Guardian. Les iPhone de dizaines de journalistes d'Al Jazeera auraient été piratés à l'aide du logiciel espion NSO Group, vendu par une société de renseignement privée israélienne.

Rédigé par certains des meilleurs chercheurs du monde en surveillance numérique, le rapport met en lumière la vulnérabilité des téléphones d'Apple, qui a cherché à promouvoir son engagement en matière de sécurité et confidentialité des données. Le code malveillant découvert aurait rendu « presque tous » les iPhone vulnérables si les utilisateurs utilisaient un système d'exploitation antérieur à l'iOS 14.

De précédents scandales de surveillance

Le logiciel de l'entreprise privée israélienne, NSO Group, a déjà été accusé d'être au c?ur de précédentes campagnes de surveillance aux Émirats arabes unis et en Arabie saoudite. Le rapport de Citizen Lab marque la dernière allégation d'une longue série de violations des droits de l'homme impliquant le logiciel, comme le ciblage de journalistes marocains ou de dissidents politiques au Rwanda. Dans ces cas, le logiciel espion de NSO Group avait exploité une faille de WhatsApp qui poursuit la société devant un tribunal a [...] Lire la suite