Invitée à venir à Washington, la famille de la journaliste Shireen Abu Akleh y «réfléchit»

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La famille de la journaliste américano-palestinienne Shireen Abu Akleh, tuée lors d'un raid israélien en Cisjordanie en mai, a demandé à rencontrer le président Joe Biden, actuellement en Israël. L'invitation qu'elle a reçue ce mercredi n'était pas forcément celle qu'elle espérait.

Le cas Shireen Abu Akleh est l'un des dossiers délicats qui attendent Joe Biden en Israël, où il est arrivé ce mercredi. D’un point de vue diplomatique, mais aussi en raison de l’émoi et la colère provoqué par la mort tragique de la journaliste palestino-américaine, tuée le 11 mai dernier alors qu'elle couvrait un raid de l'armée israélienne à Jénine.

Une expertise américaine de la balle qui lui avait été fatale avait conclu que le projectile était trop endommagé pour déterminer avec certitude son origine. Le département d’État avait néanmoins reconnu dans un communiqué que les tirs israéliens étaient « probablement responsables » de la mort de la journaliste, mais « de manière non intentionnelle ».


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles