Investiture d'Emmanuel Macron: tout savoir sur le grand collier de La Légion d'honneur

Le grand collier de la Légion d'honneur à l'Elysée, le 18 septembre 2021 - Sameer Al-DOUMY - AFP
Le grand collier de la Légion d'honneur à l'Elysée, le 18 septembre 2021 - Sameer Al-DOUMY - AFP

876450610001_6305749641112

Moment fort de la cérémonie de réinvestiture d'Emmanuel Macron, le chef de l'Etat fraîchement réélu s'est vu remettre ce samedi, comme tous les présidents, le grand collier de Grand Maître de l'Ordre national de la Légion d'Honneur. Un objet hautement symbolique, considéré comme le joyau de la République.

Le "signe de la responsabilité" prise par le président

Fait en or massif, le collier, présenté sur un coussin rouge, pèse 952 grammes. Constitué de 16 maillons, chaque maillon représentant une activité principale de la communauté française, il comporte deux lettres au centre "HP", pour "Honneur et patrie", la devise de la Légion d'honneur, et l'étoile à cinq branches là aussi symbolique.

Loin d'être une simple distinction, "le collier de la Légion d'honneur est non pas une décoration, mais le signe de la responsabilité de Grand Maître prise par le président de la République nouvellement élu", précise le général d'armée Benoît Puga à BFMTV.

Le collier, qui a été présenté à Emmanuel Macron ce samedi lors de la cérémonie d'investiture, après que le président du Conseil constitutionnel Laurent Fabius aura proclamé solennellement les résultats de l'élection présidentielle, reconduisant le chef de l'Etat à l'Elysée pour un nouveau quinquennat.

876450610001_6305748199112

C'est le général d'armée Benoît Puga qui lui a remis le collier aujourd'hui considéré comme le signe distinctif du grand maître de l'ordre le chef de l'État, tel que l'impose le protocole. Avant de prononcer la formule rituelle: "Nous vous reconnaissons comme Grand Maître de l'Ordre national de la Légion d'Honneur".

Matérialiser "la continuité de l'Etat"

Le moment est particulièrement symbolique et "solennel", rappelait le général Benoît Puga sur notre antenne avant la cérémonie de ce samedi. "C'est le premier acte du mandat du président de la République nouvellement élu", rappellait-il.

Par ailleurs, "l'instant est tellement solennel qu'il fait l'objet d'un procès-verbal d'investiture qui est signé conjointement par le président de la République et le grand chancelier de la Légion d'honneur", indique-t-il.

Plus grande distinction française, le collier de la Légion d'honneur a aussi comme particularité d'être gravé du nom de chaque président depuis la IVe République au revers des maillons. Une façon de matérialiser, note Benoît Puga, "la continuité de l'Etat, de l'action de la France, quel que soit le président de la République qui est élu".

Alors que seuls deux maillons restent encore vierges sur le collier pour que les noms des prochains présidents puissent y être gravés, qu'est-il prévu pour la suite? "Après deux nouveaux mandats, un nouveau collier sera réalisé, sans doute en faisant appel à un artiste", indique le général.

Le collier est conservé depuis 1959 au musée de l'Armée, où il est toujours exposé aux côtés de ceux de la IIIe République et du Premier Empire.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles