Investiture d'Emmanuel Macron : «Son bilan tient sur un ticket de métro», lance Giesbert

© EUROPE 1

Avec la crise des Gilets-Jaunes, la crise du Covid-19 puis la guerre en Ukraine, les cinq années du premier mandat d'Emmanuel Macron ont été mouvementées. Et son bilan critiqué. Mais pour Franz-Olivier Giesbert, écrivain et éditorialiste, c'est son manque d'expérience qui a penché dans la balance. "Il n'avait jamais fait de politique, c'est complètement insensé. On a élu quelqu'un qui n'avait même été conseiller départemental, même pas conseiller municipal, rien du tout, et qui d'ailleurs s'en faisait gloire et bon. Or, la politique, je suis désolé, c'est un métier qui s'apprend. Il faut beaucoup de patience. Il faut écouter tout le monde, y compris les cons", tacle l'éditorialiste.

Un manque d'expérience qui a fait défaut au président

Pour Giesbert, le mandat d'Emmanuel Macron "n'a pas laissé grand chose" aux Français. "Son bilan, ça tient sur un ticket de métro, sans être très polémique", lance-t-il.

 

>> LIRE AUSSI - Réélection : ce que l'on sait de l'investiture d'Emmanuel Macron samedi

Et les différentes crises successives ne constituent pas une circonstance atténuante. "Il y a toujours des excuses. Vous savez, Giscard a eu deux chocs pétroliers dans la gueule. C'était quand même autre chose le choc pétrolier que le Covid-19 ou que les Gilets-Jaunes. Un choc pétrolier, c'était une récession d'au moins dix points. C'est effrayant ce qu'il a eu à subir et ça ne l'a pas empêché de faire des réformes", ajoute l'écrivain.

Très critique envers le président sortant réél...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles