Investiture de Biden: pourquoi tant de femmes portaient-elles du violet?

Nawal Bonnefoy
·3 min de lecture
Elizabeth Warren, Kamala Harris, Hillary Clinton et Michelle Obama - AFP
Elizabeth Warren, Kamala Harris, Hillary Clinton et Michelle Obama - AFP

Quel était le point commun, mercredi, entre Kamala Harris, Michelle Obama, Hillary Clinton et Elizabeth Warren? La teinte de leurs tenues respectives. Toutes les quatre s'étaient parées, à l'occasion de l'investiture de Joe Biden, de violet. Loin d'être le résultat d'une envie purement stylistique, il s'agit avant tout d'une couleur symbolique. Un choix certainement pas anodin, qui appelle notamment à l'union et à la solidarité.

Kamala Harris, première femme à décrocher le titre vice-présidente des Etats-Unis, avait opté pour un manteau long droit d'un violet franc et une robe assortie, associés à un collier de perles. Sa tenue était signée Christopher John Rogers, un créateur noir originaire de Louisiane, qui a notamment habillé Beyoncé dans le passé.

L'ancienne Première dame Michelle Obama, présente aux côtés de son époux, est apparue dans une tenue plus masculine: un ensemble pantalon Sergio Hudson, d'un violet qui tire vers le bordeaux, rehaussé d'une ceinture dorée. L'ensemble n'était d'ailleurs pas sans rappeler la tenue de Regina King dans la série Watchmen. Le violet était présent en camaïeu sur Hillary Clinton: en prune sur son manteau et en pop sur sa robe et son écharpe Ralph Lauren; et en détail sur la sénatrice Elizabeth Warren, en touche violine sur une écharpe en laine - bien mise en évidence hors de sa doudoune.

En clin d'oeil à des femmes de pouvoir

Le violet est une couleur régulièrement portée par Kamala Harris, soulignent les médias américains. Selon la journaliste de CNN Abby Phillip, c'est une manière pour la politicienne de rendre hommage à Shirley Chisholm. Première femme noire à se lancer dans la course à la Maison Blanche en 1972 sous le drapeau démocrate, et première femme noire à avoir été élue au Congrès, elle utilisait cette couleur pour ses flyers de campagne.

Le violet est également l'une des trois couleurs des suffragettes, ces militantes du début du 20e siècles qui revendiquaient le droit de vote des femmes. On le retrouve sur leur drapeau avec le vert et le blanc. Ces teintes ont été choisies en 1908, car elles représentaient "le sang royal qui coule dans les veines de chaque suffragette, l’instinct de liberté et de dignité", et l'espoir.

Une manière, donc, de signifier leur féminisme, leur sororité et leur dévouement envers la cause des femmes, au lendemain d'un mandat de quatre ans mené par un homme jugé sexiste et misogyne.

Symbole d'unité

La couleur violette peut aussi être utilisée, notamment aux Etats-Unis, comme symbole de mélange et d'unité: elle est, après tout, le mélange de deux autres couleurs: le rouge et le bleu, associés au parti républicain et au parti démocrate. Un double-sens totalement assumé par Hillary Clinton, comme elle a l'a indiqué aux journalistes sur place mercredi:

"Je portais du violet dans un but précis, parce que je savais que le point que le président Biden a voulu souligner était l’unité. Je me suis dit que lorsque vous combinez le rouge et le bleu, la façon dont nous sommes divisés politiquement dans notre pays, vous obtenez du violet. Je voulais juste envoyer un petit message symbolique, pour dire que nous devons nous rassembler".

A ce titre, les Etats qui oscillent entre les deux partis sont souvent qualifiés d'Etats "violets". Ce choix de couleur renforce ainsi la "volonté de bi-partisme" du pays, souligne le site Cosmopolitan.

Article original publié sur BFMTV.com