Des investisseurs amis apportent 7 milliards de dollars à Elon Musk pour racheter Twitter

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
NINA WESTERVELT / NYT
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La prise de contrôle de Twitter est en bonne voie pour le patron de Tesla. Elon Musk a réuni 7,14 milliards de dollars auprès d’un groupe d’investisseurs pour soutenir son offre de rachat de Twitter, selon un document boursier publié jeudi, rapporte CNBC. “Le cofondateur d’Oracle Larry Ellison, la société de capital-risque Sequoia Capital et la plateforme de cryptomonnaies Binance en font partie.”

Le multimilliardaire Larry Ellison, qui siège au conseil d’administration de Tesla, apporte 1 milliard de dollars, “ce qui en fait le plus gros bailleur de fonds” de l’opération, relève le média économique américain. Binance, “qui a sans doute bénéficié de l’amour inconditionnel d’Elon Musk pour les cryptomonnaies, engage 500 millions de dollars”.

Cet investissement massif “réduit de fait les risques personnels que doit prendre Elon Musk pour conclure l’opération de 44 milliards de dollars”, commente le Wall Street Journal. Cet “argent frais réduira de moitié” le montant du prêt personnel que le fondateur de Tesla et Space X a contracté.

Risque politique

“Le patron de Tesla se démène afin d’obtenir des financements extérieurs et mener à bien son offre audacieuse de rachat du réseau social, alors que les fonds habituels de capital-risque lui font en grande majorité faux bond”, note le Financial Times.

C’est que “s’impliquer dans Twitter comporte un certain risque politique”, avance en guise d’explication le Wall Street Journal. Qui note que ces nouveaux financeurs “reflètent en grande partie les relations personnelles d’Elon Musk avec les investisseurs des start-up et les milliards de dollars que ses entreprises ont rapportés à leurs actionnaires”.

Revirement saoudien

Ainsi, le prince saoudien Al-Walid ben Talal a accepté de mettre au pot ses 35 millions d’actions Twitter, soit l’équivalent de 1,9 milliard de dollars. Ce neveu du roi Salmane d’Arabie saoudite “avait initialement rejeté l’offre d’Elon Musk, estimant qu’elle sous-évaluait Twitter”, souligne le quotidien de Wall Street.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles