Inventé par un prêtre, popularisé par Napoléon : voici le fabuleux destin du camembert

·1 min de lecture

Aujourd'hui, on vous parle d'un fromage dont la réputation n'est plus à faire : le camembert. Spécialité normande par excellence, celui-ci est apparu au 18e siècle. Il peut être mangé seul bien sûr, mais aussi se décliner en une multitude de recettes, dont les croquettes par exemple (voir la recette en bas de cet article). Notre chroniqueur Olivier Poels raconte la légende de ce fromage dans Historiquement vôtre.

Le camembert pourrait apparaître comme un produit typiquement français. Et pourtant... L'appellation "camembert" simple n'existe pas, elle peut donc être reprise à toutes les sauces, pour le meilleur et pour le pire. Certains pays étrangers produisent ainsi des "camemberts" qui n'ont que peu en commun avec nos fromages français. Un débat a par ailleurs enflammé le secteur laitier : Lactalis peut-il nommer "camembert" des fromages réalisés avec du lait pasteurisé ? Car le camembert traditionnel est produit avec du lait cru, une recette que défendent encore des petits producteurs normands.

>>Retrouvez toutes les émissions de Matthieu Noël et Stéphane Bern en replay et en podcast ici

Une déclinaison du brie

Il n'est d'ailleurs pas surprenant que les producteurs locaux défendent cet héritage précieux, tant la région normande est réputée depuis le 16e siècle pour la qualité de ses fromages. Le camembert, qui a définitivement assis la gloire de la région, est quant à lui né au 18e siècle.

Selon la légende, Charles-Jean Bonvoust, un prêtre réfractaire, avait fui les ré...


Lire la suite sur Europe1