Qui a inventé le champagne ? Ça passe ou ça casse !

Par Jacques Dupont
·1 min de lecture
Bouteilles de champagne anciennes.
Bouteilles de champagne anciennes.

Bref résumé. Donc, il est bien difficile d'affirmer que Dom Pérignon fut réellement l'inventeur du champagne tel que nous le connaissons. Un excellent vigneron, un découvreur de terroir, un vinificateur parfait, mais pas l'enchanteur Merlin capable d'user d'inventions qui lui sont postérieures. Certes, les vins de champagne (sans bulles) en cette fin de XVIIe siècle, sous le règne de Louis XIV, sont fortement concurrencés, notamment par la Bourgogne. Certes, en Angleterre principalement, mais aussi plus timidement dans les milieux aristocratiques « branchés », on commence à apprécier les vins blancs ou légèrement rosés, « fauvelets », dit-on, et quelque peu mousseux.

La cause de cette effervescence tient au climat froid de la Champagne, d'autant plus que nous sommes dans le « petit âge glaciaire », un refroidissement qui durera jusqu'au deuxième tiers du XIXe siècle : le bourg de Chamonix est alors menacé de destruction par la croissance des glaciers. Dès le milieu de l'automne et en hiver, les levures chargées de transformer le sucre en alcool se mettent en position veille et reprennent le travail au printemps quand les températures remontent, dégageant ainsi du gaz carbonique. Résultat, les vins conservent une certaine sucrosité tout en se montrant perlants au palais. Ce qui semble un défaut aux vignerons champenois, cette reprise de fermentation printanière, commence à apparaître comme une solution inespérée. Reste cependant à transformer l'essai en réal [...] Lire la suite