Invasion russe : ces milliers d'habitants qui décident de revenir à Kiev malgré la guerre

·1 min de lecture

Moscou a encore intensifié son offensive en Ukraine . Le pays a subi de nouvelles représailles après que le vaisseau amiral de la flotte russe a été coulé en mer Noire cette semaine. C'est Kiev qui se retrouve sous les bombes de nouveau. L'armée russe a pilonné une usine militaire qui fabrique des tanks. Paradoxalement, le cœur de la capitale bat de nouveau. C'est ce qu'a constaté William Molinié, l'envoyé spécial d'Europe 1 à Kiev.

>> Retrouvez Europe matin week-end - 6-8 en podcast et en replay ici

"On est revenus parce que la maison, c'est la maison." Voilà quelques jours que Tatiana a retrouvé son mari militaire dans leur maison de Kiev. Elle était partie avec ses enfants se mettre à l'abri dans un village du centre du pays. Mais au bout de six semaines, elle a décidé de rentrer, malgré les risques. Pour elle, ce sont de dures retrouvailles avec les sirènes anti-aériennes. "Vous entendez ? C'est vraiment affreux, surtout quand on a les enfants avec nous."

50.000 Kiéviens y reviennent tous les jours

Ce quartier de la rive gauche a été réveillé samedi matin aux alentours de 7 heures par une frappe aérienne qui a ciblé une emprise militaire. Denis vit juste à côté : "Oui, j'ai entendu la bombe, j'étais allongé. D'abord, j'ai entendu le sifflet, après des explosions." Pour rien au monde il ne partirait puisque selon lui, "quoi qu'il arrive, tu es toujours mieux chez toi", assure-t-il, avant de se demander : "Pourquoi aller ailleurs ? On n'est pas un peuple de nomades....


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles