«Invasion injustifiée et brutale» : le lapsus de George W. Bush, qui confond Ukraine et Irak

Gene J. Puskar/AP/SIPA

George W. Bush a eu un lapsus fort embarrassant : évoquant l'invasion «injustifiée et brutale» de l'Ukraine, il a dit le nom de... l'Irak.

Un lapsus qui fait parler. Mercredi, lors d'un discours prononcé à l'Institut qui porte son nom à Dallas (Texas) à l'occasion d'une conférence sur l'importance des élections, George W. Bush a commis une boulette malencontreuse, voulant critiquer l'invasion de l'Ukraine par les forces russes lancées par Vladimir Poutine : «La façon dont un pays gère ses élections montre comment les dirigeants traitent leur propre peuple et comment les nations se conduisent envers les autres nations. Et c'est très clair en Ukraine», a-t-il entamé. «Les élections russes sont truquées. Les opposants sont emprisonnés ou interdits de participer au processus électoral. Ce qui en résulte est un déséquilibre des pouvoirs en Russie et la décision d'un seul homme de déclencher une invasion totalement injustifiée et brutale de l'Irak. Je veux dire l'Ukraine», s'est-il rapidement corrigé. «L'Irak aussi», a-t-il étonnamment plaisanté juste après, déclenchant quelques rires dans l'assistance, et se défendant : «J'ai 75 ans».

Le lapsus de l'ancien président américain a été pris sur un ton léger qui a été vivement critiqué : au moins 200 000 civils (selon le Watson Institute for International and Public Affairs de l'université de Brown) et 4000 soldats américains ont été tués dans les violences provoquées par l'invasion américaine de l'Irak, justifiée en 2003 par la présence d'armes de destruction massive qui s'est(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles