Invasion du Capitole : le «courage» de Mike Pence, qui s'est opposé à Donald Trump, salué

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Jonathan Ernst / Reuters
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Donald Trump avait été prévenu : pousser Mike Pence à renverser les résultats de l'élection présidentielle serait illégal. Mais il l'a tout de même fait.

Le 6 janvier 2021, le Capitole était envahi par des partisans de Donald Trump , fous de colère en raison de la défaite de leur candidat. Depuis des semaines, le président sortant refusait d'accepter sa défaite et les abreuvait d'accusations sans fondement de fraude électorale et de théories complotistes. Et cela a failli être fatal pour son vice-président : selon les informations dévoilées lors des auditions de la commission d'enquête sur l'invasion du Capitole , les émeutiers se sont trouvés dans un couloir à 12 mètres de Mike Pence, évacué d'urgence face à l'irruption des pro-Trump dans le bâtiment, dont certains scandaient «Pendez Mike Pence». Ils lui en voulaient car, comme lui avait critiqué en public et en privé Donald Trump, il comptait respecter sa fonction constitutionnelle et certifier les résultats de l'élection de novembre -et donc la défaite. Devant le Capitole, certains avaient même installé une potence en bois, symbole glaçant de la violence d'une partie des partisans du milliardaire -et de la rancoeur que ce dernier conserve toujours .

Mike Pence a passé près de cinq heures dans un endroit sécurisé dans les sous-sols du Capitole, attendant que l'alerte soit levée avant pouvoir en sortir. Le danger était réel, selon le «New York Times » : un témoin anonyme, membre du groupe d'extrême droite des Proud Boys, a déclaré aux enquêteurs que si les émeutiers avaient pu, ils auraient tué Mike Pence et Nancy Pelosi, la présidente démocrate de la Chambre des représentants, dont le bureau a été fouillé et un ordinateur dérobé. «Je pouvais entendre le vacarme des émeutiers dans le bâtiment. Je ne réalisais pas qu'ils étaient aussi proches que ça», s'est souvenu jeudi Greg Jacob, l'avocat de Mike Pence, qui était(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles