Tentative d'intrusion au théâtre des Bouffes du Nord : "choquant et affligeant" pour Jean-Marc Dumontet, un producteur de spectacles

franceinfo

Une trentaine de manifestants ont tenté d'envahir le hall du théâtre des Bouffes du Nord, à Paris, alors qu'Emmanuel Macron et son épouse assistaient à la représentation de la pièce "La Mouche" vendredi 18 janvier. Dans la nuit de vendredi à samedi, la brasserie La Rotonde dans le 6e arrondissement de Paris, où Emmanuel Macron avait dîné le soir du premier tour des présidentielles, a été incendiée.

"C'est assez choquant et affligeant. C'est un déni de démocratie", a réagi sur franceinfo, samedi 18 janvier, Jean-Marc Dumontet, producteur de spectacles, propriétaire de plusieurs théâtres parisiens, et proche d'Emmanuel Macron.

"Ce pays a besoin de concorde et d'apaisement"

"Il ne faut pas se précipiter. Visiblement ce serait criminel. On est dans un pays où on peut parler, être en désaccord, on peut douter, s'engueuler, mais les gens qui recourent à la violence ne respectent pas la démocratie et ne se respectent pas eux-mêmes. La démocratie c'est avoir un comportement civilisé et ça ça ne l'est pas", a insisté Jean-Marc Dumontet.

L'intrusion au siège de la CFDT et aux Bouffes du Nord ce vendredi, ainsi que l'incendie à La Rotonde, "prouvent que dans un mouvement légitime il y a des jusqu'au-boutistes qui refusent le dialogue. Ce pays a besoin de concorde et d'apaisement et les gestes d'hier n'y concourent pas."

Ces actions ne vont pas ébranler Emmanuel Macron, selon Jean-Marc (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi