Intrusion au Capitole : Donald Trump banni de Twitter

Deux jours après les violences au Capitole américain, le réseau social Twitter a décidé de bannir définitivement le compte personnel du président sortant, a-t-on appris samedi 9 janvier. C’est pourtant l’outil qu’il a utilisé tout au long de sa présidence pour contourner les médias traditionnels. "Après avoir examiné le contenu de tweets récents publiés par le compte @realDonaldTrump, et au vu du contexte actuel, nous avons pris la décision de suspendre ce compte afin de limiter les risques d’incitations à la violence", a annoncé Twitter.Donald Trump veut créer sa propre plateforme Une mesure exceptionnelle pour le réseau social, qui pointe la responsabilité de l’ancien président dans les évènements survenus mercredi 6 janvier au Capitole. Donald Trump, de son côté, crie à la censure. La suppression de son compte marque l'épilogue d’une relation tendue avec Twitter, qui avait déjà supprimé des tweets contenant des déclarations jugées mensongères, lors de la campagne présidentielle. Il a annoncé vouloir créer sa propre plateforme pour communiquer.