Intoxications alimentaires mortelles dans un Ehpad: ouverture d'une information judiciaire

1 / 2

Intoxications alimentaires mortelles dans un Ehpad: ouverture d'une information judiciaire

Après la mort de cinq résidents d'une maison de retraite à Lherm, le parquet de Toulouse ouvre une information judiciaire.

Le parquet de Toulouse a indiqué ce vendredi avoir ouvert une information judiciaire, pour, notamment, "homicides involontaires aggravés", après la mort fin mars de cinq résidents d'une maison de retraite à Lherm.

"Le 17 avril 2019, le parquet de Toulouse a requis l'ouverture d'une information judiciaire contre personnes non dénommées en l'état des chefs d'homicides involontaires aggravés, de blessures involontaires aggravées, de mise en danger d'autrui, et de mise sur le marché de denrée préjudiciable à la santé humaine", a précisé le parquet dans un communiqué, ajoutant que le dossier avait été confié à deux magistrats instructeurs.

Dans la soirée du 31 mars, quatre femmes âgées de 72 à 95 ans et un homme de 93 ans, pensionnaires de l'Ehpad privé "La Chêneraie" à Lherm, avaient été pris de malaises, vomissements et diarrhées après le repas. Ils étaient décédés peu de temps après.

"Les premières conclusions des investigations et les résultats des analyses biologiques réalisées sur les repas servis au sein de l'établissement au cours du week-end des 30 et 31 mars 2019" semblent confirmer "l'hypothèse de l'intoxication alimentaire à l'origine de 5 décès", a précisé dans son communiqué le procureur de la République, Dominique Alzéari.

Un total de 26 victimes

Au total, 26 personnes ont été victimes de cette intoxication alimentaire et dix-sept plaintes ont...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi