Interview - Valérie François : comment sa fille, l'actrice Léa François, l'a aidée pour son premier roman

C’est son tout premier roman et pourtant elle est promise à un bel avenir. Valérie François sort aux éditions Hugo Roman un livre baptisé Les jours où je suis née. Une histoire bouleversante tournant autour du personnage de Lily-Rose Becker enlevée au Vietnam quand elle était bébé et séparée de sa sœur jumelle. De retour auprès de son père, la jeune femme va donc devoir s’adapter à une nouvelle vie après des années passées en Asie auprès de sa mère de cœur, Minh-Tâm, qui cachait ses cheveux blonds sous un foulard. Outre la quête d’identité et le parcours d’une femme, ce roman traite également des relations très fortes entre une mère et sa fille. Des liens que connaît bien l’auteure, très fusionnelle avec sa fille, Léa François, qui interprète le personnage de Barbara dans Plus belle la vie. L’actrice a également soutenu sa mère durant toute l’écriture de cette œuvre. Pour Voici.fr, Valérie et Léa François se sont confiées au cours d’une interview croisée qui montre toute leur complicité.

Voici.fr : Valérie François, ça fait longtemps que vous écrivez ?Valérie François : Non, ce sont mes premiers écrits. J’ai écrit des poèmes lorsque j’étais adolescente en exutoire. Léa François : C’est la première fois qu’elle se lance dans un truc et décide d’aller au bout. Plein de fois pendant notre enfance, tu disais : « C’est un rêve, j’aimerais bien écrire là-dessus. Plein de fois, tu nous donnais des idées d’histoire ».V.F. : Après, c’est peut-être l’âge aussi. On mûrit, on a confiance.

Retrouvez cet article sur Voici

VIDEO N’oubliez pas les paroles : Nagui et Fabien se chamaillent pour une raison étonnante
VIDEO Chasseurs d'appart : un couple choqué par la maison qui leur est proposée
Audrey Pulvar, Frank Leboeuf... comment s’en sont sorties les stars aux municipales ?
Jean-Luc Mélenchon : le président de La France Insoumise visé par une enquête pour « abus de confiance »
Emmanuel Macron : cet homme très proche de Brigitte qu’il a eu du mal à convaincre