Interview de Meghan et Harry : le prince Charles était prêt à faire une réponse détaillée

·1 min de lecture

C'est une interview qui a chamboulé toute la famille royale. Le prince Harry et son épouse Meghan Markle ont accordé une interview choc à Oprah Winfrey. Depuis la côte ouest des Etats-Unis où ils se sont installés il y a presque un an, les deux tourtereaux ont décidé de dire leur vérité sur l'expérience en tant que couple de la couronne anglaise. Au cours de cet entretien, l'une des révélations les plus graves est probablement celle faite sur les interrogations émises par des membres de l'entourage sur la couleur de peau qu'aurait leur fils, Archie. Face aux soupçons de racisme, et aux autres révélations, Buckingham Palace avait fait le choix de la réponse à la fois laconique et compatissante. "Toute la famille est attristée d'apprendre à quel point ces dernières années ont été difficiles pour Harry et Meghan. Les questions soulevées, en particulier celle de la race, sont préoccupantes. Bien que certains souvenirs puissent varier, ils sont pris très au sérieux et seront traités par la famille en privé", pouvait-on lire. Pourtant, en privé, l'ambiance était bien plus tendue...

Le prince Charles était "effondré", selon certaines sources. Selon l'experte royale Katie Nicholl, qui s'est confiée à EtOnline, mardi23 mars, le père d'Harry aurait voulu aller plus loin, dans sa réponse au Sussex, qu'un simple communiqué. "Je crois comprendre que le prince Charles a voulu publier une déclaration plus détaillée [en réponse] à l’interview d’Oprah et peut-être aborder certaines des réponses (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Mort de Bertrand Tavernier : qui était Colo, son ex-femme et mère de ses deux enfants ?
Moundir en réanimation : qui est Inès, la femme de l’ex-aventurier de Koh-Lanta ?
Nicole Calfan : ce qui l'a choquée lors du premier jour de tournage de Demain nous appartient
Mort de Bertrand Tavernier : le cinéaste est décédé à l’âge de 79 ans
Meghan Markle : cette nouvelle biographie qui risque de faire scandale