INTERVIEW. "En Indonésie, on a déboisé des forêts naturelles pour faire du contreplaqué !"

·2 min de lecture

Recherche de terres agricoles, plantations industrielles : la déforestation explose. Pourtant, dans les années 2000, le Brésil avait réussi à la contrer de façon spectaculaire.

Cet article est issu du magazine Hors-série Sciences et Avenir n°201 daté avril/ juin 2020.

Plinio Sist est écologue spécialiste des forêts tropicales humides, directeur de l’unité de recherche Forêts et Sociétés du Cirad. Il a accordé une interview à Sciences et Avenir.

Sciences et Avenir : Où en est la déforestation dans le monde ?

Plinio Sist : Elle s’accélère dramatiquement depuis 2016. Sur la période 2010-2018, la perte de surface forestière a ainsi augmenté de 25 % par rapport à la décennie précédente. Au Brésil, où elle avait chuté de 80 % entre 2004 et 2012, la déforestation avait alors connu un véritable coup de frein. Mais l’année dernière, un triste record a été établi en Amazonie, en partie à cause des incendies de l’été : près d’un million d’hectares détruits. Et dans le bassin du Congo, longtemps épargné par la déforestation massive, la perte de forêt naturelle a plus que doublé, pour atteindre 460.500 hectares en moyenne par an entre 2010 et 2018.

Pourquoi déforeste-t-on ?

Depuis près de trente ans, 5 millions d’hectares de forêts sont perdus chaque année, principalement en raison de leur conversion en terres agricoles ou en plantations industrielles. L’essentiel de cette déforestation se produit en région tropicale. Pâturages en Amazonie, plantations de cacaoyers en Côte-d’Ivoire ou de palmiers à huile en Indonésie et Malaisie… Mais elle n’est pas seulement le fait des grands propriétaires ou de l’agro-industrie. En Afrique, par exemple, les petits paysans ont eux aussi besoin de terres. En cause également : la surexploitation du bois. Avec les cycles de coupe et d’exploitation actuels, la capacité de régénération de la forêt amazonienne n’est pas suffisante pour reconstituer les stocks. En Indonésie, on a même déboisé des forêts naturelles pour faire du contreplaqué !

La mondialisation des échanges a-t-elle sa part de responsabilité ?

Combattre la déforestation impose de sortir de notre système de production et de consommation ainsi que de notre mod[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles