INTERVIEW - Dr Gérald Kierzek : "Il faut supprimer le pass sanitaire"

·1 min de lecture

Gérald Kierzek est un médecin urgentiste dont la présence dans les médias s'est accentuée depuis le début de la crise sanitaire, en mars 2020. Visage connu des téléspectateurs puisqu'il intervient souvent sur TF1 et LCI, Gérald Kierzek est également directeur médical de Doctissimo. Alors que la rentrée scolaire arrive et que la France vient de traverser sa 4e vague du coronavirus, il a accepté de répondre à nos questions.

Gala.fr : Vous êtes médecin urgentiste. Votre quotidien doit être compliqué depuis près de deux ans, alors, comment allez-vous ?Gérald Kierzek : Mais très bien ! Un peu lassé par ces 20 mois de crise. J'essaie de pondérer mon discours, même si ça passe mal... Je trouve qu'on est dans l'hystérie, et que de la bienveillance ferait du bien. Revenons au basique : soignons les malades. J'ai mal à ma médecine.

Gala.fr : Qu'en disent vos confrères ? Gérald Kierzek : Ils disent que leurs patients n'y comprennent plus rien car ils entendent tout et son contraire à la télé. Il y a une crise de confiance envers les médecins, et je le vois. Le médecin était celui qui avait raison, maintenant on voit que la médecine n'est pas une science exacte, que les médecins se tapent dessus à la télé, que les situations peuvent évoluer... On me dit que je suis rassuriste, mais non, je suis dans le pragmatisme, tout en respectant le code de déontologie.

Gala.fr : Ne faut-il pas mettre en cause le gouvernement, qui a parfois voulu être médecin à la place des médecins ?Gérald Kierzek (...)

Lire la suite sur le site de GALA

PHOTO - Thierry Moreau en deuil : le journaliste et chroniqueur annonce la mort de son père
PHOTO - Shy'm dévoile (enfin) subtilement le prénom atypique de son fils
VIDEO - "Nous avons évité le pire" : Olivier Véran rassurant
Kad Merad irrité par un détail sur le look de Nikos... Il sort l'artillerie lourde
Le saviez-vous ? Gwendoline Hamon a vécu un drame alors qu'elle attendait son 2e enfant

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles