Un homme armé de couteaux arrêté à Londres pour terrorisme

1 / 2

UN HOMME ARRÊTÉ POUR TERRORISME DANS LE CENTRE DE LONDRES

La police britannique a annoncé avoir arrêté un homme de 27 ans pour terrorisme jeudi dans le centre de Londres, non loin du Parlement britannique et de la résidence de la Première ministre, Theresa May. /Photo prise le 27 avril 2017/REUTERS/Toby Melville

LONDRES (Reuters) - La police britannique a arrêté un homme armé de couteaux et soupçonné de préparer un acte terroriste jeudi dans le centre de Londres, non loin du Parlement britannique et de la résidence de la Première ministre, Theresa May.

Dans un communiqué, les forces de l'ordre ont indiqué que l'homme de 27 ans avait été arrêté après une fouille et un contrôle s'inscrivant dans le cadre d'une "opération en cours".

Personne n'a été blessé. Theresa May ne se trouvait pas dans sa résidence à ce moment-là, mais en campagne dans le nord de l'Angleterre en vue des élections anticipées du 8 juin.

L'incident s'est produit un peu plus d'un mois après l'attaque meurtrière commise aux abords de Westminster.

L'homme, dit le communiqué de la police, a été arrêté "parce que soupçonné de détenir une arme et sur des soupçons de préparation et d'incitation à des actes de terrorisme".

Des armes blanches ont été découvertes sur lui.

"On m'a informée de l'arrestation d'un homme, aujourd'hui à Whitehall et que cet individu était accusé de terrorisme", a déclaré Theresa May à la chaîne de télévision Sky News.

"Bien entendu, je ne peux pas en dire davantage parce qu'il s'agit d'une enquête de police, mais je pense que cela montre que notre police et que nos services de renseignements et de sécurité sont sur le qui-vive", a-t-elle ajouté.

Selon la BBC, l'homme était surveillé et suivi par la police lorsqu'il a été arrêté. De source proche des services de renseignement, on ajoute que l'homme, un Londonien, était connu des services antiterroristes et du contre-espionnage.

Un photographe de Reuters dit avoir vu trois couteaux sur les lieux. Un de ses clichés montre un homme de dos, menotté, tenu par deux policiers et portant un bandage à la main droite.

Les portes principales du Parlement ont été fermées avant d'être rouvertes deux heures après l'arrestation.

(Kylie MacLellan et William James, avec Toby Melville, Henri-Pierre André et Nicolas Delame pour le service français, édité par Gilles Trequeswser)

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages