Les interprètes afghans de l'armée française dans l'attente d'une évacuation

Alors que la France a commencé à évacuer ses ressortissants de Kaboul, de nombreux traducteurs afghans ayant travaillé pour l’ambassade ou l’armée française ne savent toujours pas s’ils pourront quitter l’Afghanistan. Craignant d’être perçus comme des traîtres pour avoir travaillé pour une puissance étrangère, ils se sentent menacés par le retour au pouvoir des Taliban.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles