Internet : un nouveau dispositif de lutte contre la fraude fiscale bientôt en vigueur

La lutte contre les fraudeurs s’intensifie en France. Un nouveau dispositif va entrer en vigueur et va permettre au fisc d’exploiter des données postées sur Internet. "Sont concernées les plateformes de mise en relation, c’est-à-dire les sites qui permettent à des particuliers de faire des échanges commerciaux entre eux, comme les petites annonces sur leboncoin", explique le journaliste France Télévisions David Boéri, sur le plateau du 12/13, vendredi 19 février. Exploiter les données publiques Blablacar ou encore Rakuten rentrent aussi dans la catégorie en question. En outre, la collecte d’informations est strictement limitée aux contenus publiés et librement accessibles sur les sites concernés. L'administration fiscale aura donc accès par exemple à une annonce publiée, avec le prix d’un bien, mais il n’aura pas accès aux données personnelles, comme les messages échangés au sujet de cette annonce et qui seraient privés. Enfin, le fisc va utiliser des logiciels avec des algorithmes qui vont analyser les transactions afin de détecter de potentielles anomalies.