Internet Freedom Festival En Espagne, le «village global» bouge encore

Libération.fr

Près de 1 300 personnes étaient réunies cette semaine à Valence, pour parler surveillance du Net, harcèlement en ligne, blocages d’Internet, politiques numériques… Une édition qui a élargi son audience, avec des non-initiés, beaucoup d’intervenantes et 114 pays représentés.

Dimanche dernier, on a quitté Paris - sa grisaille, ses 10 degrés au thermomètre et son Trocadéro fillonisé - pour atterrir dans la douceur printanière de Valence, de l’autre côté des Pyrénées. Direction l’Internet Freedom Festival. En fin d’après-midi, dans le hall du centre culturel Las Naves, à quelques minutes à pied de la marina, trônait déjà une colonne blanche arborant son slogan-manifeste : «Unir nos forces pour combattre la censure et la surveillance».

Le lendemain matin, les trois anciens entrepôts de la rue Joan Verdeguer, reconvertis en Centre d’innovation et de création dédié aux jeunes artistes, se sont vite remplis. Et pour cause : pour son cru 2017, l’événement accueille près de 1 300 participants, soit deux fois plus que lors de sa première édition, en mars 2015. En un tweet, l’Américain Harry Halpin, chercheur en France à l’Institut national de recherche en informatique et en automatique (Inria), a résumé l’affaire d’une formule bien sentie : l’Internet Freedom Festival, c’est «comme le Forum sur la gouvernance de l’Internet, sans les gens assez ennuyeux des gouvernements et des entreprises».

S’est donné rendez-vous ici, pour cinq jours de conférences et d’échanges, une galaxie composite qui ne désespère pas encore de la promesse d’émancipation des origines du réseau : celle d’avant les murailles électroniques et la surveillance de masse, d’avant le cyber-harcèlement et les débats sur la prolifération des fake news «Des techniciens, des militants des libertés civiles, des ONG, des start-up», résume le journaliste allemand Andre Meister. Le site web pour lequel il travaille, Netzpolitik, a beaucoup fait parler de lui il y a deux ans, lorsque la publication de documents sur la (...) Lire la suite sur Liberation.fr

Elior: les actionnaires votent contre la rémunération du PDG
La Bourse de Paris termine la semaine dans l’enthousiasme (+0,24%)
Le hérisson d'Europe est-il menacé de disparition ?
Air France propose des augmentations individuelles au sol
Mort de Pierre Bouteiller, dandy des ondes

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages