Les internes en médecine saisissent le conseil d'Etat pour réclamer un confinement total

1 / 2

Les internes en médecine saisissent le conseil d'Etat pour réclamer un confinement total

Pas assez strict, le confinement? Chez les médecins, des voix de plus en plus nombreuses se font entendre pour exiger une mise sous cloche "totale" de la population, le gouvernement craignant de voir l'économie s'effondrer en cas d'arrêt global de l'activité.

"C'est un confinement total et absolu de l'ensemble de la population dont nous avons besoin, à l'instar des mesures déployées en Chine", a estimé dans un communiqué le principal syndicat des internes de médecine (Isni), jugeant insuffisantes les mesures prises face à l'épidémie de Covid-19.

Deux internes entre la vie et la mort

Les internes regrettent que du matériel de protection soit utilisé pour le maintien d'activités non-essentielles, alors que les hôpitaux font face à une pénurie sans précédent, qui met la santé du personnel soignant en danger. "Déjà deux internes sont en réanimation entre la vie et la mort par manque de matériel de protection !", s'indignent-ils. 

"La poursuite d’entreprises non vitales aux personnes entraîne une consommation de matériel de protection alors que dans les hôpitaux la pénurie est généralisée. Nous, soignant.es, n’avons pas les moyens de nous protéger et devenons contaminé.es et contaminant.es."

En ligne de mire également: le maintien des transports en commun et l'autorisation de certaines sorties, qui résultent selon le syndicat du message "ambigu" délivré par le gouvernement.

"Votre responsabilité est d'être clair, précis...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi