Interdire partiellement la chasse ? Une "hypocrisie incroyable" pour la Fédération des chasseurs

·2 min de lecture

Plus d'un million de chasseurs en France, actuellement vent debout contre la dernière proposition de Yannick Jadot. Le candidat écologiste à la présidentielle 2022 veut interdire la chasse les week-ends et pendant les vacances scolaires, une mesure décriée par les licenciés.

Les chasseurs montent au créneau. Le chiffre avancé par Yannick Jadot, 70% de chasseurs citadins, ne passe pas. "La chasse est d'abord portée par les gens du terroir, elle soude les villages, elle réunit les gens", souligne Dominique Perroud, habitant de Saint-Rambert d'Albon, une petite ville de 6.000 habitants dans la Drôme. "C'est une passion, c'est une tradition. Mon grand-père et mon père chassaient, mon fils chasse aujourd'hui, comme dans beaucoup de villages !" affirme-t-il. "Les gens de la ville ne connaissent pas la chasse, ils viennent quand ils sont invités, ils sont là ponctuellement."

Les chasseurs ne sont pas non plus seulement des retraités, "ils ne vont pas en forêt la semaine", martèle Willy Schraen, président de la Fédération nationale des chasseurs. "Les chasseurs ne sont pas des sous-hommes, ce ne sont pas des abrutis, ce sont des gens qui travaillent, qui ont une passion effectivement pour le week-end ou les vacances, comme tous les Français." Selon lui, cette nouvelle sortie anti-chasse est d'une "hypocrisie incroyable" : autant dire "on interdit la chasse, parce que l'interdire le week-end et les vacances, c'est pareil".

Des efforts restent "à faire" pour éviter les accidents

Quant au nombre d'accidents, "il a été divisé par quatre en vingt ans", insiste-t-il avant d'admettre que "c'est toujours trop, des efforts sont à faire". Le président explique que "les zones de c...

Lire la suite sur Europe1

VIDÉO - France : la justice suspend des autorisations de chasses traditionnelles d'oiseaux

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles