Interdiction du port du voile : un risque de «guerre civile» ? Darmanin défend Macron

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
© Europe 1
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

C'est l'une des propositions de la candidate du Rassemblement national (RN), interdire le port du voile si elle est élue présidente de la République. "Vous allez créer la guerre civile si vous faîtes ça", a prévenu le président sortant Emmanuel Macron mercredi soir lors du débat de l'entre-deux tours entre les deux candidats. "La question religieuse a toujours fait naître des tensions extrêmement fortes", a soutenu Gérald Darmanin , invité d'Europe 1 jeudi.

"Le voile est un uniforme"

Lors du débat de l'entre-deux tours mercredi soir, Marine Le Pen , candidate à la présidentielle a confirmé sa volonté d'interdire le port du voile dans l'espace public. "Le voile est un uniforme imposé par les islamistes, je pense que la grande partie des jeunes femmes qui le mettent ne peuvent pas faire autrement même si elles n'osent pas le dire puisque celles qui ne le mettent pas, témoignent de leur isolement", a soutenu la candidate RN.

"Il n'y a pas de pays au monde où on interdit les signes religieux", précise Gérald Darmanin. "La laïcité à la française est un équilibre extrêmement difficile que nous devons chérir, c'est à la fois la neutralité du service public, la liberté religieuse de croire ou de ne pas croire, et c'est la possibilité d'exprimer ses opinions même religieuses", avance-t-il.

>> LIRE AUSSIMarine Le Pen veut sanctionner le port du voile par une «amende»

Marine Le Pen avait d'ailleurs annoncé début avril que le port du voile serait sanctionner par une amende.

>> Pl...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles