Interdiction du port du voile : «Les propos de Macron sont très insultants pour les musulmans»

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
© Europe 1/CNews
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Invitée sur Europe1 et CNews vendredi matin, la candidate RN à l'élection présidentielle est revenue sur la déclaration d'Emmanuel Macron lors du débat d'entre-deux tours - et lors de son déplacement jeudi à Saint-Denis - qui a affirmé qu'une interdiction du port du voile pourrait entrainer une "guerre civile". Elle a estimé que les propos du président-candidat "sont très insultants pour les musulmans".

Pour Marine Le Pen, Emmanuel Macron joue la carte de l'"en même temps" sur la question du port du voile. "Je me souviens de lui disant que le voile pose un problème de civilité. Je me souviens de son ministre Jean-Michel Blanquer disant que le voile n'a rien à faire en France... donc il change aujourd'hui de position par opportunité", a-t-elle posé.

"Ce propos [de guerre civile] est extrêmement insultant, pas à mon égard, mais à l'égard des musulmans. Parce qu'il voudrait dire que si l'on mettait en place une loi qui interdirait le voile, ça entrainerait des émeutes. Donc qu'un certain nombre de Français de confession musulmane seraient prêts à entrer en sécession avec la loi et refuseraient de s'y soumettre", a poursuivi la candidate RN.

>> Plus d'informations à suivre


Retrouvez cet article sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles