Guerre Israël-Hamas : les habitants de Gaza City fuient les combats, frappe meurtrière sur une école

L'armée israélienne a bombardé par air et terre la ville de Gaza mardi, poussant des milliers de Palestiniens à fuir les lieux. Des experts de l'ONU ont accusé Israël de mener une "campagne de famine intentionnelle" dans le territoire assiégé, ce que l'État hébreu dément. Dans le sud, une frappe israélienne a fait des dizaines de morts et de blessés dans une école d'Abassan, d'après le Croissant-Rouge palestinien.

Des milliers de Palestiniens de nouveau contraints à la fuite. L'armée israélienne a bombardé, mardi 9 juillet, la ville de Gaza, alors que les experts accusent déjà l'État hébreu de mener une "campagne de famine intentionnelle" dans le territoire assiégé.

Cette offensive majeure israélienne dans le nord de la bande de Gaza se poursuit à la veille de nouvelles négociations attendues au Qatar pour tenter d'avancer vers un cessez-le-feu associé à une libération des otages israéliens retenus à Gaza.

Ces otages ont été enlevés lors d'une attaque sans précédent menée par le Hamas contre Israël le 7 octobre, à laquelle Israël a riposté en lançant une offensive de grande envergure dans la bande de Gaza où le mouvement islamiste palestinien a pris le pouvoir en 2007.

De son côté, l'armée israélienne a dit avoir visé près de l'école "un terroriste de la branche armée du Hamas" ayant notamment pris part à l'attaque du 7 octobre et "vérifier les informations selon lesquelles des civils ont été touchés" dans cette frappe.

Les combats "les plus intenses depuis des mois"


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Gaza : raid meurtrier sur une école de l'ONU, Israël dit avoir ciblé "plusieurs terroristes"
Guerre à Gaza : le Hamas attend une réponse d'Israël d'ici samedi pour un cessez-le-feu
Israël mobilise une délégation pour négocier la libération des otages retenus à Gaza