Intempéries : vers un retour à la normale dans l'Est de la France

·3 min de lecture
Inondation due aux intempéries à Fismes dans l'Est de la France le 15 juilet 2021

Le retour à la normale se profile dans l'Est après les fortes précipitations des derniers jours, alors que Météo France a ramené à huit le nombre de départements placés en vigilance orange.

En milieu d'après-midi, huit départements du Nord et de l'Est (contre onze précédemment) étaient en vigilance orange "crues", selon le dernier bulletin de vigilance de Météo France, valable jusqu'à samedi à 16H00.

"Le temps s'améliore sur le pays ce week-end, il devient plus sec et plus chaud", indique Météo France, qui prévoit samedi matin un ciel "encore très chargé du Grand Est à l'Auvergne-Rhône-Alpes" mais avec "au fil des heures" des éclaircies qui "s'élargissent".

"Un faible risque d'averse se maintient sur l'Alsace et les Vosges l'après-midi", selon la même source.

En Alsace, les départements du Bas-Rhin et du Haut-Rhin restent aussi en vigilance jaune "orages" même si la situation générale s'améliore. Quelques averses sont possibles vendredi soir et samedi soir, avant le retour du beau temps dimanche et lundi.

"Forte réduction de la pluviométrie" également en Meuse, avec une "décrue amorcée sur la totalité des cours d'eau, à l'exception de la Chiers aval qui atteint actuellement son pic de crue", a indiqué dans la matinée la préfecture dans un communiqué, selon lequel plusieurs axes routiers demeurent toutefois fermés.

Plusieurs villages restaient également isolés mais les pompiers se tenaient prêts à intervenir.

Des routes restent aussi fermées en Moselle et en Meurthe-et-Moselle, départements en vigilance jaune, selon les Conseils départementaux.

"Une montée des eaux" vendredi après-midi a été également annoncée par la préfecture de la Moselle sur "les cours d'eau de l'Orne".

Contactées das la matinée par l'AFP, d'autres préfectures de la région ne signalaient pas d'activité particulière, alors que les jours précédents avaient été marqués par d'importantes précipitations, comme ces derniers mois.

"En Alsace, il a davantage plu depuis six mois que dans toute l'année 2020", selon Météo-France. La station de Strasbourg-Entzheim, "assez représentative de la région, a relevé 564 mm de précipitations entre le 1er janvier et le 18 juillet, contre 507 mm dans toute l'année passée".

Les pluies abondantes ont entraîné ces derniers jours des perturbations dans les transports ferroviaires et fluviaux de l'Est de la France.

La circulation des TGV et des TER est interrompue entre Thionville et le Luxembourg jusqu'à dimanche soir inclus.

La circulation fluviale sur le Rhin est également interrompue depuis mardi "et probablement jusqu'à dimanche soir ou lundi", de Birsfelden (Suisse), jusqu'à Germersheim (Allemagne), selon Dominique Rozier, responsable du Centre d'alerte rhénan et d'informations nautiques de Gambsheim (Caring).

Le débit du Rhin est actuellement à "presque 4.000 mètres cubes par seconde". "Normalement autour de Strasbourg à cette période il est de 1.000 à 1.200 m3 par seconde, là on est à presque à quatre fois plus", a poursuivi le responsable du Caring.

En Europe, ces intempéries ont fait plus de 100 morts, la plupart en Allemagne, où les secours continuent à rechercher de nombreuses personnes disparues.

dsa-bdx/pb

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles