Intempéries aux Pays-Bas : des milliers d'évacuations avant une crue historique de la Meuse

·1 min de lecture
Le roi Willem-Alexander et la reine Maxima se sont rendus dans la province du Limbourg ce jeudi. - SEM VAN DER WAL / ANP
Le roi Willem-Alexander et la reine Maxima se sont rendus dans la province du Limbourg ce jeudi. - SEM VAN DER WAL / ANP

Plusieurs milliers de personnes ont été appelées jeudi soir à évacuer leurs maisons dans la province du Limbourg, au sud des Pays-Bas, où la Meuse devrait atteindre un niveau historique vendredi à cause des intempéries qui touchent l'Europe.

Pluies diluviennes et inondations ont fait au moins 67 morts et de nombreux disparus, en Belgique et principalement en Allemagne, et la chancelière Angela Merkel a évoqué une "tragédie".

À Maastricht, les autorités s'attendent à ce que la Meuse déborde entre 2H00 et 3H00 du matin, a rapporté la télévision publique néerlandaise NOS. Selon l'agence de presse ANP elle devrait atteindre son plus haut niveau depuis deux siècles.

Plusieurs communes de la province du Limbourg, limitrophe avec l'Allemagne, ont décrété l'état d'urgence, rendant obligatoire l'évacuation des habitants dans certaines zones.

L'état de catastrophe naturelle reconnu

Le gouvernement néerlandais a reconnu l'état de catastrophe naturelle dans la province, a annoncé le Premier ministre Mark Rutte lors d'une conférence de presse jeudi soir.

Les autorités néerlandaises n'avaient fait état d'aucune victime jeudi soir mais les intempéries ont fait de nombreux dégâts du côté néerlandais de la frontière, notamment à Valkenburg.

Le roi Willem-Alexander et la reine Maxima se sont rendus dans la région jeudi soir pour rencontrer des secouristes et des habitants sinistrés ou évacués. Mark Rutte lui-même doit se rendre vendredi dans la province du Limbourg.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles