Intempéries : la multiplication des tempêtes est-elle exceptionnelle pour la saison ?

Juliette Campion

Les tempêtes et les épisodes méditerranéens s'enchaînent depuis plus d'un mois en France. Dernier coup de vent en date : la tempête Fabien, qui a balayé le sud-ouest de la France ainsi que la Corse, le week-end des 21 et 22 décembre, laissant 12 000 foyers privés d'électricité lundi à la mi-journée, principalement en Nouvelle-Aquitaine.

>> Météo : suivez en direct l'évolution de la situation après le passage de la tempête Fabien

Cette multiplication des tempêtes est-elle vraiment exceptionnelle pour la saison ? Patrick Galois, ingénieur prévisionniste à Météo France, répond à franceinfo.

Franceinfo : Peut-on dire que ce début d'hiver est particulièrement perturbé ?

Patrick Galois : Le temps perturbé de cet hiver est dans la prolongation des perturbations que l'on a déjà eues au cours de l'automne. On a fait face à un mois de novembre bien arrosé avec une succession de tempêtes : il y a eu Amélie, bien sûr, et Fabien, ce week-end, pour les plus marquantes. Mais on peut également citer Cécilia, les 22 et 23 novembre, Daniel, les 16 et 17 décembre, ou encore Elsa, les 19 et 20 décembre. Entre ces tempêtes, de multiples coups de vent n'ont pas été nommés, notamment sur les côtes et dans l'intérieur des terres. Dans ces zones, peu de régions ont été épargnées. Donc oui, clairement, ce début d'hiver est rude.

Ces tempêtes sont-elles exceptionnelles ?

On l'a constaté à plusieurs (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi