Les intempéries du 20 au 23 mai vont coûter 323 millions d'euros, selon France Assureurs

Les riverains n'ont pu que constater les importants dégâts après la chute de grêle dans l'Indre - BFMTV
Les riverains n'ont pu que constater les importants dégâts après la chute de grêle dans l'Indre - BFMTV

Un montant qui reflète 93.000 sinistres en l'espace de trois jours. Les deux vagues orageuses qui ont frappé notamment la Vendée, la Loire-Atlantique mais aussi le Sud-Ouest de la France entre les 20 et 23 mai vont coûter 323 millions d'euros, selon une première estimation dévoilée mercredi par la fédération professionnelle des assureurs.

Selon cette même source, ce montant ne comprend pas les dégâts occasionnés par une seconde vague d'événements orageux qui ont traversé la France entre le 3 et le 5 juin, pendant le week-end de la Pentecôte.

Les pompiers fortement mobilisés

Les deux principaux postes de coût sont les dommages automobiles, pour 131 millions d'euros, ainsi que sur les habitations, pour 127 millions.

Environ 340 habitations de l'Indre avaient par exemple été endommagées dans la nuit du 22 au 23 mai par de violents orages accompagnés de pluies de grêlons qui ont aussi brisé des vitres de voitures, selon la préfecture. Un total de 350 pompiers avaient été mobilisés dans le département pour quelque 500 interventions et 1500 appels de détresse, selon le conseil départemental.

Les intempéries ont également frappé les biens professionnels pour 54 millions d'euros et les biens agricoles et récoltes pour 11 millions d'euros, ajoute France Assureurs.

"S'il est encore trop tôt pour estimer le nombre et le coût des sinistres entre le 3 et le 5 juin, les assureurs sont pleinement mobilisés aux côtés de leurs assurés pour accélérer les procédures d'indemnisation et répondre le plus rapidement possible à leurs besoins", indique par ailleurs France Assureurs dans son communiqué.

Ce phénomène météorologique inhabituel a fait "15 blessés dont deux graves et une personne décédée à Rouen", selon le bilan dressé dimanche matin devant la presse par le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles