Les intempéries du 2 au 5 juin vont coûter 940 millions d'euros, selon les assureurs

© Thibaud MORITZ / AFP

Les intempéries survenues entre le 2 et le 5 juin , qui ont occasionné 258.000 sinistres dans plusieurs régions de France, devraient coûter 940 millions d'euros, selon une première estimation publiée mercredi par la fédération professionnelle des assureurs. C'est la deuxième vague de fortes intempéries après celle qui a eu lieu entre le 20 et le 23 mai, avec à la clef 93.000 sinistrés, pour des dommages estimés à 323 millions d'euros. Le montant total des dégâts est désormais estimé à plus d'1,2 milliard d'euros en quinze jours.

 

LIRE AUSSI - Orages : dévastés par les intempéries, les agriculteurs réclament une réforme des assurances

Ces chiffres comprennent les dégâts causés aux habitations (410 millions d'euros), aux automobiles (370 millions d'euros), aux biens professionnels (90 millions d'euros) et agricoles, dont les récoltes (70 millions d'euros), précise France Assureurs dans un communiqué.

L'état de catastrophe naturelle reconnu dans plusieurs communes

L'état de catastrophe naturelle avait été reconnu le 12 juin dans plusieurs communes du Massif Central, de l'Ile-de-France ou du Sud-Ouest de la France, sinistrées par des inondations, de la grêle ou des coulées de boue. En tout, 65 départements avaient été touchés par ces intempéries, qui avait fait un mort et quinze blessés.

"Ces deux épisodes météorologiques qui ont traversé la France ont eu des conséquences dramatiques pour nombre de nos concitoyens", a déclaré la présidente de France Assureurs Florence Lust...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles