Intelligence artificielle : "La Chine est la première dictature numérique au monde"

·1 min de lecture

Journalise indépendante, Juliette Duquesne vient de faire paraître avec Pierre Rabhi " L’humain au risque de l’intelligence artificielle " (Presses du Châtelet), une enquête de plus d’un an qui révèle le dessous des cartes de l’intelligence artificielle (IA), les mythes autour de cette technologie et son utilisation à des fins autoritaires.

Marianne : Lorsque l’on évoque les dangers de l’intelligence artificielle, le sens commun se représente des robots tueurs autonomes cherchant à anéantir l’humanité. Peut-on sérieusement envisager un tel développement de l’IA [intelligence artificielle] ou cela constitue-t-il un pur fantasme ?Juliette Duquesne : Après plus d’un an d’enquête, il me semble que cette intelligence artificielle avec des robots tueurs autonomes, qui serait incluse au sein de l’IA dite forte, a très peu de risques d’aboutir. La plupart des chercheurs spécialistes de ces sujets me l’ont confirmé. Cette crainte d’une prise de pouvoir par les machines est pourtant attisée par ceux qui vendent de l’intelligence artificielle. Cette peur du futur permet aux Gafam (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft) de nous distraire des dangers actuels, plus insidieux, liés aux usages de l’intelligence artificielle." Une multitude de petites mains permettent à l’intelligence artificielle de fonctionner. Ces exemples démystifient une croyance : les machines n’ont pas remplacé les humains et elles sont loin d’être autonomes. "Vous montrez dans votre enquête que l’IA est...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Football : bientôt une intelligence artificielle pour prédire le résultat des matches ?

Agression raciste à Dole : le procès du retraité reporté au 22 juin prochain

Nordahl Lelandais condamné à 20 ans de réclusion pour le meurtre d'Arthur Noyer

Conflit israelo-palestinien : au moins 20 morts, dont neuf enfants

"Nouvelle" chanson de Nirvana composée par une intelligence artificielle : hommage ou plagiat ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles