Insultes racistes dans les stades : "Il faut donner des outils aux clubs pour endiguer ces attitudes"

franceinfo
Jamel Sandjak, le président de la Ligue de Paris Île-de-France de football, a plaidé samedi sur franceinfo pour mettre en place un système de vidéo afin de "contrôler ce qui se passe dans les tribunes".

"Il faut donner des outils aux clubs pour endiguer ces attitudes sur les stades", a réagi samedi 13 avril sur franceinfo Jamel Sandjak, le président de la Ligue de Paris Île-de-France de football, après les insultes racistes dont a été victime le capitaine de l'équipe de football d'Amiens, Prince Gouano, lors du match de Ligue 1 Dijon-Amiens, vendredi 12 avril. Il plaide pour la mise en place d'outils comme "la vidéo pour contrôler ce qui se passe dans les tribunes". Jamel Sandjak souhaite également que "la justice" frappe "fort et vite".

franceinfo : Comment réagissez-vous à ce qui s'est passé à Dijon vendredi ?

Jamel Sandjak : C'est inadmissible. C'est à l'image de notre société. On retrouve ces extrêmes, ces gens qui viennent sur les terrains de football et ailleurs, exprimer des profondes pensées qui sont nauséabondes. Que ce soit un terrain de sport ou ailleurs, ils ne se rendent pas compte que les lois de la République s'appliquent. Ils viennent sur les terrains de foot en exprimant ce qu'ils ressentent et ils pensent qu'ils peuvent être impunis. Il faut frapper très fort. Le joueur n'a peut-être pas porté plainte, mais les instituions, que ce soit (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi