Insultes de Cyril Hanouna contre un député : les précédentes sanctions de l’Arcom envers TPMP

© Capture d'écran C8

Sur le plateau de Touche pas à mon poste ! jeudi 10 novembre, le député LFI Louis Boyard a été insulté par Cyril Hanouna. Le présentateur de C8 l’a traité d’« abruti », de « tocard » ou encore de « bouffon », car le député a accusé Vincent Bolloré, propriétaire de C8 et patron de Cyril Hanouna, d’appauvrir l’Afrique et plus précisément « de déforester le Cameroun ». Les activités de Vincent Bolloré en Afrique ont été plusieurs fois la source de combats judiciaires. Outre la plainte de 145 villageois camerounais contre le groupe Bolloré (déboutés en première instance) que Louis Boyard a évoquée sur TPMP, le milliardaire breton a par exemple payé une amende de 12 millions d’euros en 2021 pour des faits de corruption au Togo.

"

Nous sommes saisis et nous allons examiner la séquence

"

Jeudi, les propos du député n’ont pas plu à Cyril Hanouna qui a rapidement tenu à défendre son patron. Il a notamment mis en avant la présence de Louis Boyard comme chroniqueur dans l’émission avant son élection à l’Assemblée, ce qui lui avait permis de gagner de l'argent et de la notoriété et donc, selon Hanouna, d’être élu. La séquence a largement choqué les camarades de LFI à l’Assemblée, par ailleurs souvent présents sur le plateau de Cyril Hanouna. La présidente du groupe LFI, Mathilde Panot, a annoncé avoir saisi l’Arcom (ex-CSA). « Nous sommes saisis et nous allons examiner la séquence », répondait l’Arcom ce vendredi matin.

Une amende de 3 millions en 2017

Ce n’est pas la première fois que l...


Lire la suite sur LeJDD