Ces instruments qui traquent les ondes électromagnétiques

Les astrophysiciens s'appuient sur une armada d'instruments pour mesurer toute la gamme de fréquences des ondes électromagnétiques, des rayons gamma aux ondes radio. Beaucoup sont installés dans l'espace, ou dans des déserts d'altitude, pour éviter ou réduire les perturbations de l'atmosphère terrestre.

Cet article est issu du magazine Les Indispensables de Sciences et Avenir n°209 daté avril/ juin 2022.

James-Webb Space Telescope (Nasa)

(1,5 million de kilomètres de la Terre) Lancé le 25 décembre 2021, ce télescope spatial infrarouge est doté d'un miroir de 6,5 mètres. Il est en train de se refroidir pour ne pas être brouillé par son propre rayonnement. Les ingénieurs de la Nasa procèdent aux réglages. Premières observations attendues cet été.

Swift (Nasa)

(600 kilomètres) Lancé en 2004 en orbite basse, ce télescope spatial comporte trois instruments pour étudier les rayonnements du visible à l'ultraviolet, les rayons X, ainsi que les rayons gamma de faible énergie. Il suit en moyenne 70 cibles différentes chaque jour.

Fermi (Nasa) et Integral (ESA)

(Banlieue terrestre) Installés respectivement à 600 kilomètres et 60.000 kilomètres d'altitude moyenne, ces deux télescopes détectent le rayonnement gamma du cosmos, émis par les événements les plus violents de l'Univers. Des observations impossibles depuis la surface terrestre.

DESI, Dark Energy Spectroscopic Instrument

(États-Unis) Installé sur un télescope de l'observatoire de Kitt Peak (Arizona), cet instrument doit aider à comprendre l'effet de l'énergie sombre sur l'expansion de l'Univers. Il a livré, en janvier, une esquisse de sa future carte 3D des galaxies, qui est déjà la plus précise jamais réalisée.

NenuFAR

(France) En cours d'achèvement à Nançay (Cher), ses 1.824 antennes scruteront les signaux radio basse fréquence (10-85 MHz), qui peuvent notamment provenir d'exoplanètes, de l'aube cosmique et de pulsars. Le site est si sensible aux parasites (radars, émetteurs FM, relais de téléphonie…) qu'il est protégé par une zone réglementée de 3 kilomètres alentour.

La lune est vue derrière les antennes du radiotélescope de nouvelle génération appelé NenuFAR. Crédit : GUILLAUME SOUVANT / AFP

ELT, Extremely Large Telescope

(Chili) C'est l'un des trois télescopes géants en construction dans le monde. Il doit être a[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles