Instructeurs français en Ukraine : "Un message politique" et un gain en "efficacité" pour Kiev

Emmanuel Macron envisage de constituer une coalition de pays disposés à envoyer des troupes en Ukraine pour des missions d'entraînement. Cette question sensible devrait être au menu de la rencontre prévue vendredi à l'Élysée, entre le président français et son homologue ukrainien, Volodymyr Zelensky. Si le projet se concrétise, il constituerait un atout non négligeable dans la manche de Kiev autant qu'un message de détermination envoyé à Moscou.

Engagées depuis plusieurs mois, les discussions entre Paris et Kiev sur l’envoi éventuel d’instructeurs militaires français en Ukraine se précisent. La question devrait être une nouvelle fois mise sur la table lors de l'entretien prévu vendredi 7 juin entre Emmanuel Macron et Volodymyr Zelensky au lendemain des célébrations des 80 ans du Débarquement.

Les pays baltes ou encore la Pologne semblent prêts à franchir le pas. En revanche, l'Allemagne est plus réticente craignant des représailles russes. Quant aux États-Unis, ils ne prévoient pas d'envoyer d'instructeurs militaires, a déclaré mardi le porte-parole de la Maison Blanche pour la sécurité nationale, John Kirby.

L'initiative française porte aussi "un message politique et la volonté des Européens de marquer leur opposition aux actions russes", analyse le général Trinquand.


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Troupes en Ukraine : Emmanuel Macron provoque surprise et consternation parmi les alliés
Entre la France et la Russie, "nous sommes au plus bas" mais "les ponts ne sont pas coupés"
Défense européenne : pour l’Allemagne, la France "n’est pas forcément un partenaire prioritaire"