Et si on instaurait une taxe foncière pour le SDF ?

Le clin d'œil de Philippe Eliakim

Des milliers d’élus locaux se le demandent chaque matin anxieusement, en massacrant les plis de leur écharpe tricolore. Il y a toujours la solution d’aller taper les riches, évidemment. Mais on les a déjà tellement essorés, ceux-là, qu’ils pourraient finir par s’énerver. Et comme les élections approchent… Pas de panique, mesdames et messieurs les édiles, la ville suédoise d’Eskilstuna a peut-être déniché la martingale. Depuis l’été dernier, le conseil municipal de cette cité de 100.000 habitants, située à une cinquantaine de kilomètres à l’ouest de Stockholm, a en effet décidé d’instaurer un "permis de mendier", autrement dit une sorte de taxe foncière pour les SDF. Comme ces gens ont peu de moyens, son montant sera très doux, de 240 couronnes exactement, soit environ 23 euros par trimestre. Ce n’est pas la mer à boire ! Bien placé à la sortie de la gare, avec une claudication correctement imitée, n’importe quel Don Quichotte de la manche vous ramassera ça en une matinée et le tour sera joué. Dans un premier temps, du moins, car, comme tout nouvel impôt, ce prélèvement révolutionnaire pourra être augmenté une fois qu’il aura été accepté dans le paysage…

Alors, chers élus ? On sait, on sait, dans les bourgades rurales où les clochards ne courent pas les rues, une telle assiette fiscale ne vous rapporterait pas grand-chose. Et l’on pourrait même vous accuser de déchirer encore plus le tissu social si vous décidiez de la mettre en place. Mais, dans les grandes agglomérations, dont le tissu social est de toute façon déjà en charpie, cette affaire suédoise pourrait bien devenir un véritable jackpot. En particulier à Paris, où les abris en carton sont désormais en passe de remplacer les immeubles haussmanniens et où les couloirs du métro croulent de solliciteurs à sébile. Les équipes d’Anne Hidalgo seraient, paraît-il, déjà sur le coup. Reste quand même une question à trancher avant d’assujettir à l’impôt foncier tous ces nouveaux contribuables

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Société Générale lance son offre Kapsul, à deux euros par mois
Le retour du Boeing 737 MAX se précise
La banque centrale des Etats-Unis est-elle l’arme absolue contre la chute des actions ?
Surveillez votre note, Uber peut désormais vous bloquer
Un satellite télé de 4 tonnes menace d’exploser