Instagram va tester les "j'aime" masqués pour diminuer la pression sociale sur certains utilisateurs américains

franceinfo avec AFP

A partir de la semaine prochaine, Instagram va masquer, pour une petite partie de ses utilisateurs américains, le nombre de "j'aime" recueillis par les contenus postés, a fait savoir son patron, vendredi 8 novembre. L'objectif annoncé : diminuer la pression sociale sur le réseau.

Les utilisateurs concernés ne pourront plus voir combien de "j'aime" reçoivent les posts des autres. Ils pourront toujours voir le nombre de "likes" sur leurs propres posts mais en cliquant sur une page différente. Le réseau, propriété de Facebook, a précisé que les outils de mesure des entreprises utilisant la plateforme pour promouvoir leurs produits ne seraient pas affectés.

Critiques sur les risques pour la santé mentale

Instagram, très populaire chez les jeunes, avait commencé à masquer les "likes" en mai au Canada, puis dans six pays (Australie, Italie, Irlande, Japon, Brésil, Nouvelle-Zélande) en juillet, assurant vouloir diminuer "le stress" chez ses utilisateurs après des critiques sur les risques de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi