Instagram nuit à la santé mentale des jeunes filles, selon une étude menée par Facebook

·1 min de lecture

BIEN-ETRE - D’après l’étude menée par des chercheurs au sein de Facebook, Instagram aggrave « les complexes d’apparence d’une jeune fille sur trois »

Instagram a une influence négative sur les jeunes filles, d’après des rapports internes à Facebook, la maison mère de l’application. Pendant dix-huit mois, des chercheurs au sein de Facebook​ ont effectué « une recherche en profondeur sur l’ état mental des adolescentes », rapporte le Wall Street Journal ce lundi, relayé par BFMTV.

Ces études avaient pour objectif de comprendre quelles répercutions l’application de partage de photos et vidéos pouvaient avoir sur les jeunes filles. 40 % des inscrits sur Instagram sont des filles de 22 ans et moins. « Nous aggravons les complexes d’apparence d’une jeune fille sur trois. Instagram change l’image que les jeunes filles ont d’elles-mêmes et de leur corps », ont affirmé les chercheurs lors d’une présentation en 2019.

« Tous les aspects d’Instagram constituent un cercle vicieux »

Selon cette même étude, « les jeunes personnes sont conscientes qu’Instagram nuit à leur santé mentale, mais se sentent obligées d’y passer du temps de peur de rater quelque chose, une tendance culturelle ou sociale ». Centrée sur les jeunes Américaines et Britanniques, une autre étude affirme que 40 % des utilisatrices d’Instagram se sentent « peu attirantes » depuis qu’elles utilisent la plateforme.

La (...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Zoom : De nouvelles options dévoilées, dont la traduction en direct et un nouveau tableau blanc
WhatsApp pourra bientôt chiffrer les sauvegardes de vos conversations stockées sur le Cloud
Comment TikTok essaye de rendre sa plateforme plus « safe » pour les ados

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles