Avec Inspiration4, « Elon Musk montre qu’il est en avance sur tous les plans »

·2 min de lecture

Le retour sur Terre d’Inspiration4 et son équipage de quatre civils montre que tout un chacun peut voler dans l’espace sans être astreint à un entraînement soutenu ou être dans une forme olympique. Le fait que cette mission se soit déroulée sans astronaute professionnel fissure légèrement l’image qu’ont les enfants, mais aussi les grands, de ces hommes et femmes qui vivent et travaillent dans l’espace. Peut-être les voient-ils moins comme des « héros » aujourd’hui.

Mais si l’équipage d’Inspiration4 ne peut évidemment pas être comparé à un équipage d’astronautes professionnels, il ne peut pas non plus être qualifié de « touriste de l’espace ». À l’avenir, il sera nécessaire de trouver un nom ou un terme pour les qualifier.

S’il ne fait guère de doute qu’au sein des communautés d’astronautes et d’experts des questions spatiales la mission Inspiration4 divise, tous sont d'accord pour souligner le changement d’époque qui s’opère sous nos yeux. D’ici la fin de la décennie, il y aura bien plus d’astronautes amateurs en orbite basse que d’astronautes professionnels. Didier Schmitt, responsable de la stratégie de l'exploration humaine et robotique à l’ESA, a bien voulu répondre à nos questions.

SpaceX : les 4 « spatiotouristes » sont de retour sur Terre après une mission exceptionnelle qui ouvre une nouvelle ère !

Didier Schmitt, au centre de l'image, s'exprimant lors du Salon de Bourget de 2019. À sa gauche, Thomas Pesquet et, à sa droite, Philippe Willekens, le chef de la communication à l'ESA. © ESA, P. Sebirot
Didier Schmitt, au centre de l'image, s'exprimant lors du Salon de Bourget de 2019. À sa gauche, Thomas Pesquet et, à sa droite, Philippe Willekens, le chef de la communication à l'ESA. © ESA, P. Sebirot

Futura : que vous inspire la mission Inspiration4 ?

Didier Schmitt : Il y a beaucoup de symboles dans cette mission. D’abord, la diversité de son équipage : deux hommes, deux femmes, dont une personne affectée d’une forme de handicap et la plus jeune personne à aller dans l’espace, et une femme de couleur. Et surtout, aucun astronaute professionnel à bord pour les accompagner ! Le plus marquant est qu’Elon Musk montre qu’il est en avance sur tous les plans. À cela...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles