Insécurité : Xavier Bertrand pointe « l’échec » d’Emmanuel Macron

·1 min de lecture
Pour Xavier Bertrand, les violences ne reculeront pas en France si le président sortant, Emmanuel Macron, accède à nouveau au pouvoir en 2022.
Pour Xavier Bertrand, les violences ne reculeront pas en France si le président sortant, Emmanuel Macron, accède à nouveau au pouvoir en 2022.

Alors qu?Emmanuel Macron se rendra mardi 14 septembre à Roubaix (Hauts-de-France) pour présenter les conclusions du Beauvau de la sécurité, le candidat à la présidentielle de 2022 Xavier Bertrand ne mâche pas ses mots concernant la politique menée par le président depuis le début de son quinquennat. « Je ne partage en rien sa politique en matière de sécurité, mais je serai présent par respect républicain et pour témoigner de mon soutien aux forces de sécurité », affirme-t-il dans un entretien accordé au Figaro, lundi.

Le président du conseil régional des Hauts-de-France, désormais en campagne, assure qu?il fera « de la sécurité la mission première de l?État », car selon lui, « l?échec depuis quatre ans et demi montre que rien ne changera d?ici la fin du quinquennat. »

Pour protéger les Français, « il faudra changer de président »

« Les Français constatent que l?État n?assure plus leur sécurité et leur protection. Emmanuel Macron n?a jamais pris la mesure de la situation ni entendu la détresse de ceux qui sont confrontés quotidiennement à la violence ou à l?intimidation [?] Il n?a pas été capable ni de juguler la violence qui se développe ni de la faire reculer », ajoute-t-il, avant de marteler qu?en « en matière de sécurité, l?échec est profond ».

À LIRE AUSSIINFO LE POINT. Macron sur les terres de Bertrand pour ses annonces sur la sécurité

D?après Xavier Bertrand, c?est parce que le président sortant ignore tout des violences perpétrées dans certains quartiers [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles