Insécurité dans les transports : les villes françaises les plus touchées

Les violences dans les transports en commun ont connu une augmentation en France sur un an (illustration). - Credit:MEHDI TAAMALLAH / NurPhoto / NurPhoto via AFP

Des chiffres rapportés par « Le Figaro » permettent d’établir un classement des communes où les violences dans les trains, bus, trams ou métros ont le plus augmenté.

Gérald Darmanin a détaillé, mardi, la répartition entre police et gendarmerie des effectifs supplémentaires (8 500) prévus dans la loi d'orientation et de programmation (Lopmi) qui sera débattue en première lecture au Sénat début octobre. À cette occasion, le ministre de l'Intérieur a souligné que le gouvernement mettrait « l'accent particulièrement sur les transports en commun, notamment dans la région parisienne où 50 % des actes de délinquance se passent à Paris et dans la petite couronne avec énormément d'agressions envers les femmes ». Pour ce faire, il sera créé une « direction unique de la police et de la gendarmerie et des effectifs seront renforcés dans les grandes agglomérations ».

Ce constat est confirmé, ce mercredi, par des chiffres rapportés par Le Figaro qui illustrent la nette augmentation des violences dans les transports en commun après une chute en 2020 provoquée par la pandémie. Dans les bus, trams, métros, trains, arrêts et gare, les agressions et les vols ont augmenté de 4 % avec 122 000 victimes en 2021, soit 334 par jour.

La métropole lyonnaise en difficulté

Certaines villes sont significativement plus touchées que les autres par ces violences, comme en témoigne le classement publié dans les colonnes du quotidien. La région lyonnaise fait notamment figure de mauvaise élève : Villeurbanne (+ 53 %) et Lyon (+ 45 %) sont en tête du classement des villes où les violences dans les transports ont le plus augmenté. Et c'est Saint-Étienne qui [...] Lire la suite

VIDÉO - Gérald Darmanin en fait-il trop ?