Inquiétude. En Espagne, les agressions homophobes ne sont pas “des cas isolés”

·1 min de lecture

D’après les récentes données du ministère de l’Intérieur, les agressions homophobes ont augmenté de 23 % depuis 2016 en Espagne. Ces chiffres viennent secouer un pays pourtant pris en exemple en matière d’avancées sociales, analyse la presse espagnole.

Huit personnes, toutes de noir vêtues et encapuchonnées, se sont attaquées à un homme de 20 ans, le dimanche 5 septembre, en plein jour, dans le cœur de Madrid. Les agresseurs ont entaillé une lèvre de la victime avant de lui tatouer, au couteau, le mot “maricón” [“pédé”] sur les fesses. Ce mercredi 8 septembre, la police espagnole était toujours à la recherche des suspects, qui ont pris la fuite.

Cette agression soulève une vague d’indignation de l’autre côté des Pyrénées et s’inscrit “dans une escalade de la violence envers la communauté LGBT”, s’inquiète le site d’information de gauche InfoLibre. L’épisode le plus tragique de cette violence a eu lieu au début de l’été, lorsqu’un jeune homosexuel, passé à tabac, a perdu la vie à La Corogne, dans le nord-ouest du pays.

À lire aussi: Drame. La mort d’un jeune Galicien homosexuel, passé à tabac, met l’Espagne en émoi

“Il ne s’agit pas de cas isolés. Ce ne sont que les derniers épisodes d’un problème croissant”, estime Marta García Aller, éditorialiste pour le média de centre droit El Confidencial. D’après les dernières données du ministère de l’Intérieur, rendues publiques le lundi 6 septembre, les agressions homophobes ont augmenté de 23 % en Espagne depuis 2016.

Un rassemblement prévu à Madrid le

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles