Baisse du nombre de patients en France, le variant indien dans 53 territoires… le point sur le coronavirus

·2 min de lecture

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : le point de ce mercredi 26 mai sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

La situation en France

Le bilan en France : nouvelle baisse du nombre de malades hospitalisés. Moins de 19.000 malades du Covid-19 hospitalisés, moins de 3.400 en réanimation: la pression sur les hôpitaux a continué de reculer mercredi, selon les données publiées par Santé publique France. 18.593 patients atteints du Covid-19 sont actuellement hospitalisés (contre 19.430 la veille et 21.347 sept jours auparavant), dont 671 admis ces dernières 24 heures.

Le chiffre, qui avait dépassé les 31.000 au plus fort de la troisième vague, mi-avril, était repassé samedi sous les 20.000 pour la première fois depuis le 27 octobre. Les services de soins critiques (appellation qui regroupe les services de réanimation, de soins intensifs et de soins continus) comptaient mercredi 3.330 patients (contre 3.447 la veille et 3.862 il y a une semaine). 181 ont été admis depuis mardi dans ces services qui prennent en charge les malades les plus gravement atteints.

Le nombre de patients en soins critiques s'était maintenu autour de 6.000 entre la mi-avril et le début mai, avant de redescendre nettement depuis. Côté vaccination, 24.098.326 personnes ont reçu au moins une première dose en France et 10.102.350 ont reçu deux doses, depuis le début de la campagne vaccinale fin décembre 2020.

Campagne contre Pfizer. Plusieurs influenceurs français ont assuré avoir été approchés par une mystérieuse agence de communication leur proposant, moyennant rétribution, de dénigrer le vaccin Pfizer/BioNTech contre le Covid-19, une proposition qualifiée mardi de "minable" et "irresponsable" par le ministre de la Santé Olivier Véran. "Je ne sais pas d'où ça vient, je ne sais pas si ça vient de France ou de l'étranger", a déclaré M. Véran sur BFMTV. "C'est(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles