Inquiétante découverte dans l'enquête sur la disparition d’un journaliste et d'un expert en Amazonie

Des traces de sang ont été découvertes sur le bateau d'un suspect arrêté dans le cadre de la disparition depuis dimanche en Amazonie d'un journaliste britannique et d'un expert brésilien, dont les soutiens ont demandé à Londres et à Brasilia « l'intensification des recherches ».

« Des traces de sang ont été trouvées sur le bateau d'Amarildo da Costa de Oliveira, 41 ans, connu sous le nom de ‘’Pelado’’ », qualifié de « suspect » et arrêté mardi, a indiqué jeudi la police fédérale du Brésil dans un communiqué.

« Le matériel collecté est en route pour Manaus », chef-lieu de la région de l'État d'Amazonas, « pour être soumis à une expertise », selon le communiqué, accompagné d'images d'enquêteurs prenant des photos de ce qui semble être une petite tache de sang sur une bâche bleue à l'intérieur d'un bateau à moteur dont la peinture s'écaille.

Le suspect arrêté en possession de munitions et de drogue

Dom Phillips, 57 ans, collaborateur régulier du quotidien The Guardian, et Bruno Pereira, 41 ans, spécialiste reconnu des peuples indigènes, sont portés disparus dans la région de la vallée de Javari. Une région « dangereuse » selon la police, où ils menaient des entretiens pour un livre sur la préservation de l'environnement.

Les deux hommes ont quitté Atalaia do Norte, dans l'État d'Amazonas, pour interviewer des habitants autour d'une base de la Funai -organisme gouvernemental chargé des peuples autochtones- et ont rejoint le lac Jaburu vendredi soir.

Ils ont pris le chemin du retour dimanche matin, mais ne sont pas revenus comme prévu à Atalaia do Norte, après un arrêt dans la communauté de Sao Rafael, où Bruno Pereira avait prévu un rendez-vous avec le chef local.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles