Inquiète d'une catastrophe nucléaire, la Pologne distribue des comprimés d'iode

Le gouvernement polonais se prépare à une catastrophe nucléaire. Avec la guerre à ses frontières et la menace radioactive qui grandit, la Pologne envoie des comprimés d’iodure de potassium, utile en cas de catastrophe radiologique, dans tout le pays,

Avec notre correspondant à Varsovie, Martin Chabal

Ce sont les casernes de pompiers qui reçoivent les comprimés d’iodure de potassium et qui seront, le cas échéant, chargées de les distribuer. Et le ministère de l’Intérieur l’assure, les stocks seront suffisants pour l’ensemble de la population.

Voisine de l’Ukraine, la Pologne est inquiète d'une possible catastrophe radiologique et le risque est montée d’un cran cette semaine après le discours de Vladimir Poutine durant lequel il a agité le spectre de l’arme atomique.

Mais ce sont les derniers rapports concernant les combats autour de la centrale de Zaporijjia qui ont poussé le ministère de l’intérieur polonais à distribuer ces pastilles. Dimanche, une roquette serait tombé proche d’un réacteur nucléaire dans la région de Mikolaiv.

► À lire aussi: Ukraine: le spectre d'une catastrophe nucléaire sur la centrale nucléaire de Zaporijjia

Bien qu’il martèle que, pour l’instant, il n’y a pas d’inquiétude à avoir, c’est une procédure standard prévue par la loi et les plans de distributions ne seront déclenchés qu’en cas d’urgence.


Lire la suite sur RFI