Inondations, variole du singe et discussions Blinken-Lavrov : les informations de la nuit

AUSTIN ANTHONY / NYT

États-Unis : au moins 16 morts dans des inondations au Kentucky. L’État américain du Kentucky “commence tout juste à évaluer les dégâts, plus de 24 heures après les pluies torrentielles qui ont inondé la région, détruisant des centaines de maisons et provoquant la mort de nombreuses personnes”, rapporte le Louisville Courier Journal. Selon le dernier bilan publié vendredi soir, 16 personnes sont mortes “et ce nombre va encore considérablement croître”, a averti le gouverneur de l’État, Andy Beshear. Le président Joe Biden a décrété l’état de “catastrophe naturelle” afin de fournir une aide fédérale aux zones affectées par “la tempête, les inondations, les glissements de terrain et les coulées de boue”.

Variole du singe : premiers décès hors d’Afrique. La variole du singe a fait ses premières victimes hors d’Afrique, avec l’annonce vendredi de décès de patients en Espagne et au Brésil. La victime espagnole était “un homme d’âge moyen”, qui a succombé à “une encéphalite liée à l’infection”, précise El País. Au Brésil, c’est un homme de 41 ans qui a succombé à la maladie. Il souffrait de “graves problèmes d’immunodépression” et suivait “un traitement contre le cancer”, ajoute le quotidien madrilène. Le bilan mondial s’établit désormais à 7 morts. Avec 4 298 cas enregistrés, l’Espagne est le pays européen le plus touché, devant l’Allemagne (2 540 cas) et le Royaume-Uni (2 367). Au niveau mondial, seuls les États-Unis comptent plus de cas que l’Espagne, avec 4 907 personnes contaminées.

Blinken et Lavrov discutent d’échanges de prisonniers. Les ministres des Affaires étrangères américain et russe, Antony Blinken et Sergueï Lavrov, se sont entretenus vendredi pour la première fois depuis le début de la guerre en Ukraine. Lors de cette conversation, qualifiée de “franche et directe” par le camp américain, les deux hommes ont largement évoqué l’échange de prisonniers discrètement proposé par Washington ces dernières semaines, mais “aucun progrès” n’a été enregistré, selon le Washington Post. Les États-Unis seraient prêts à échanger le trafiquant d’armes Viktor Bout, qui purge une peine de 25 ans de prison dans l’Illinois, contre deux prisonniers américains : la basketteuse Brittney Griner, arrêtée à Moscou pour possession de cannabis, et l’ex-soldat Paul Whelan, détenu depuis 2018 pour espionnage.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles